Processus de dialogue

Stratégie fédérale contre la violence fondée sur le sexe

Consultation de la population canadienne

Au courant de l’été et de l’automne de 2016, l’ancienne ministre de la Condition féminine a parcouru les provinces et territoires pour consulter des Canadiennes et des Canadiens sur la violence fondée sur le sexe. Durant ce processus, elle a notamment entendu des survivantes et survivants, du personnel de première ligne, des chercheuses et chercheurs, ainsi que des militantes et militants.

Grâce à des tables rondes, des rencontres, des soumissions en ligne et des sondages, la population canadienne a pu offrir au gouvernement des commentaires sur le rôle qu’il devrait jouer dans ce domaine et d’autres observations qui vont guider l’élaboration de la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

Pour en apprendre davantage sur le processus de dialogue, veuillez consulter le document Briser le silence — Rapport final sur le processus de dialogue autour de la stratégie fédérale contre la violence fondée sur le sexe.

Pour de plus amples renseignements sur la violence fondée sur le sexe au Canada et sur les principes qui guident l’élaboration de la stratégie fédérale, veuillez consulter le document Préparation de la stratégie fédérale contre la violence fondée sur le sexe (en format HTML ou PDF).

Conseil consultatif

Le Conseil consultatif sur la stratégie pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe a été mis sur pied le 27 juin 2016. Le Conseil consultatif se veut un lieu d’échange, où mettre commun les points de vue, les pratiques prometteuses et les résultats de recherche relativement à la violence fondée sur le sexe.

Les membres du Conseil consultatif viennent de secteurs très variés et possèdent des compétences spécialisées dans divers domaines. Elles et ils ont été choisis en raison de leurs compétences spécialisées concernant la prévention, le soutien aux personnes survivantes, la justice et d’autres instances. Les membres vont également faire état des obstacles propres à diverses populations, comme les filles et les jeunes femmes en général, les femmes et les filles autochtones, les personnes allosexuelles, y compris les personnes de genre non conforme, les femmes et les filles des milieux migrants ou nouvellement arrivées, ainsi que les femmes et les filles handicapées.

Renseignements sur les membres du Conseil

Qui participe et pourquoi?

Gouvernement fédéral : La ministre de la Condition féminine travaille avec ses collègues ministres afin de déterminer les principales mesures fédérales requises pour réduire et prévenir la violence fondée sur le sexe, de même que pour améliorer la façon dont le gouvernement fédéral œuvre à l’élimination de ce fléau.

Gouvernements provinciaux et territoriaux : Les gouvernements provinciaux et territoriaux ont un rôle crucial à jouer dans la prévention et l’élimination de la violence fondée sur le sexe en raison de leurs responsabilités dans des domaines comme les soins de santé, les services sociaux, la protection de l’enfance et le maintien de l’ordre. Il faut que la stratégie soit complémentaire à leurs responsabilits et cadre bien avec les stratégies et initiatives de lutte contre la violence qu’ils ont mises en œuvre.

Universitaires, membres de la société civile et personnes qui interviennent en première ligne : Les points de vue des parties prenantes aideront le gouvernement à recenser les pratiques prometteuses, à mettre à profit ce qu’on a appris à ce jour et à définir les priorités, pour concevoir une stratégie efficace qui tient compte des meilleures données disponibles.

Survivantes et survivants : Le gouvernement du Canada reconnaît que les survivantes et survivants de violence doivent pouvoir influer sur l’élaboration de la stratégie. Il est important que la stratégie soit basée sur le vécu, les besoins et les défis des personnes les plus touchées par la violence fondée sur le sexe, notamment les survivantes et survivants.

Canadiennes et Canadiens : La population a pu soumettre ses commentaires en répondant au sondage en ligne de Condition féminine Canada ou en communiquant par courriel avec l'organisme à l'adresse FinALaViolence-EndViolence@cfc-swc.gc.ca.

Ce qu’on nous a dit

Le gouvernement du Canada a dialogué avec les parties prenantes (expertes, experts, militantes et militants) et des personnes survivantes un peu partout au pays afin de définir des priorités et dégager des mesures de nature à prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. On trouvera ci-dessous un résumé des principales rencontres qui ont eu lieu.

Si vous avez des commentaires au sujet de ces résumés, vous pouvez les transmettre par courriel à Condition féminine Canada à FinALaViolence-EndViolence@cfc-swc.gc.ca

Date de modification :