Outiller les femmes pour la vie politique et l’action communautaire

Banière pour l'appel de proposition Soutenir l’autonomie des femmes

Nous n'acceptons plus les demandes de financement pour ces thèmes. La date limite pour la présentation des demandes était le 3 mai 2016.

Participation démocratique

Aux fins du présent appel de propositions, la « participation démocratique » inclut la participation politique et civique ainsi que les formes connexes de participation qui permettent aux femmes d’exercer une influence dans la vie publique et d’enrichir le discours public au pays.

Condition féminine Canada cherche à faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes au Canada, notamment par son Programme de promotion de la femme. Ce programme finance des projets qui visent à éliminer les obstacles systémiques et à changer les conditions freinant l’accès des femmes à l’égalité.

Condition féminine Canada lance un appel de propositions en vue de financer des projets qui feront progresser la participation démocratique des femmes.

Il est généralement admis que « l’égalité dans le processus décisionnel est essentielle à l’émancipation de la femme » (Nation Unies) et qu’une participation accrue des femmes à la vie démocratique et publique peut avoir des effets bénéfiques à plusieurs niveaux pour les femmes et la population canadienne en général. La participation pleine et entière des Canadiennes à la vie publique du pays élargit l’éventail des points de vue, expériences et talents mis à contribution.

Le présent appel de propositions vise à créer des conditions favorisant une participation active et un leadership accru des femmes dans la vie démocratique et publique du pays, notamment à titre de candidates aux élections, de titulaires de charges politiques, de défenseuses de dossiers d’importance pour les femmes et d’expertes capables d’influencer le discours public au Canada.

Objectif des projets

Cet appel de propositions invite des organismes (codemandeurs) à travailler ensemble afin de cerner et d’éliminer les obstacles systémiques qui contribuent à la sous-représentation des femmes dans la vie démocratique et publique au Canada.

Éléments obligatoires des projets

Les projets proposés peuvent cibler un ou plusieurs aspects de la participation démocratique des femmes, mais les codemandeurs doivent s’assurer d’inclure les éléments ci-dessous. L’évaluation des propositions reçues reposera sur ces éléments :

  • transformation des conditions qui contribuent à la sous-représentation des femmes dans la vie démocratique et publique au Canada;
  • collaboration avec des responsables locaux et des décisionnaires clés afin d’accroître la représentation des femmes dans la vie démocratique et publique au Canada;
  • établissement et maintien de partenariats actifs et efficaces;
  • utilisation d’une approche multipartite dans la mise en œuvre de projets stratégiques communs et durables à l’échelle locale, régionale ou nationale.

Thème 1 - Outiller les femmes pour la vie politique

Dans le cadre de ces projets, les codemandeurs travailleront avec des femmes et des partenaires institutionnels afin de faciliter l’intégration et la progression des femmes dans diverses fonctions politiques, notamment en créant des espaces inclusifs dans les différents domaines de la vie politique. Comme il s’agira de renforcer la voix et l’influence des femmes dans la vie publique et le discours public au Canada (p. ex., la représentation des politiciennes dans les médias), les projets devront inclure une solide composante d’analyse et de réforme organisationnelle. Ils devront aussi être non partisans.

Note : Bien qu’il sera possible d’inclure dans les projets certaines activités de formation en leadership, les organismes demandeurs ne devront pas faire de la formation le seul ou le principal objet de leur proposition.

La formation (p. ex., perfectionnement professionnel, formation en leadership ou autre) sera admissible si elle est essentielle aux changements systémiques visés.

Toute activité de formation en leadership offerte dans le cadre des projets inclura de la formation ou de l’information sur les sujets suivants :

  • un ou plusieurs grands enjeux systémiques qui touchent les femmes;
  • l’analyse comparative entre les sexes;
  • la concertation, le réseautage et l’éducation des parties prenantes;
  • la collaboration efficace en vue d’aborder des enjeux touchant les femmes.

On pourra allouer jusqu’à 50 % du budget proposé à des activités de formation visant à préparer des femmes à entrer en politique ou à briguer/exercer un poste élu.

Résultats attendus

  • Les parties prenantes comprendront mieux les obstacles systémiques à la participation active des femmes à la vie démocratique et publique.
  • Grâce à leur collaboration, les partenaires auront maximisé les opportunités et mis en œuvre des solutions efficaces pour éliminer les obstacles identifiés.
  • Les parties prenantes auront mis en œuvre des solutions afin d’éliminer les obstacles systémiques qui contribuent à la sous-représentation des femmes dans la vie démocratique et publique au Canada.

Thème 2 - Outiller les femmes pour l’action communautaire

Dans le cadre de ces projets, les codemandeurs travailleront avec des femmes, des partenaires et un éventail d’intervenants à sensibiliser la population aux questions touchant les femmes (p. ex, l’itinérance chez les femmes et les stratégies requises pour remédier à ses causes systémiques). Ces projets amplifieront la voix des femmes et rehausseront l’efficacité des actions qui seront prises dans le but d’améliorer leur situation. Ils devront viser en particulier à :

  • cerner les enjeux systémiques qui ont une incidence sur les femmes, y compris les recoupements critiques entre ces enjeux (p. ex. l’insécurité économique des femmes est à la fois une cause et un effet de la violence faite aux femmes);
  • approfondir la compréhension de ces enjeux systémiques (et de leurs recoupements);
  • mettre en œuvre des solutions systémiques en collaboration avec des partenaires afin de remédier à ces enjeux à l’échelle locale, régionale ou nationale.

Dans le but d’autonomiser les femmes, les projets pourraient également mobiliser celles-ci, les institutions et les décisionnaires afin de mener les analyses et les réformes nécessaires pour créer des espaces publics et politiques inclusifs pour les femmes. Par exemple, il pourrait s’agir de transformer l’environnement actuel pour renforcer la voix et l’influence des femmes dans la vie démocratique et publique et le discours public au Canada (p. ex., remédier à la sous-représentation de femmes d’influence dans les médias).

Note : Bien qu’il sera possible d’inclure dans les projets certaines activités de formation en leadership, les organismes demandeurs ne devront pas faire de la formation le seul ou le principal objet de leur proposition.

On admettra la formation (p. ex., perfectionnement professionnel, formation en leadership ou autre) seulement si elle est essentielle aux changements systémiques visés.

Toute activité de formation en leadership offerte dans le cadre des projets inclura des enseignements ou de l’information sur les sujets suivants :

  • un ou plusieurs grands enjeux systémiques qui touchent les femmes;
  • l’analyse comparative entre les sexes;
  • la concertation, le réseautage et l’éducation des parties prenantes;
  • la collaboration efficace en vue d’aborder des enjeux touchant les femmes.

On pourra allouer jusqu’à 20 % du budget proposé à des activités de formation visant à préparer des femmes à s’engager dans une action concertée pour remédier à un ou plusieurs des enjeux identifiés pendant le projet.

Résultats attendus

  • Les parties prenantes comprendront mieux les obstacles systémiques à la participation active des femmes à la vie démocratique et publique au Canada.
  • Grâce à leur collaboration, les partenaires auront maximisé les opportunités et mis en œuvre des solutions efficaces pour éliminer les obstacles identifiés.
  • Les parties auront, par leur action, amplifié la voix des femmes et apporté des solutions à un enjeu qui touche les femmes au Canada.

Les organismes demandeurs devraient lire en premier lieu le document Le Programme de promotion de la femme est-il le bon choix pour moi? et les critères généraux d’admissibilité du Programme. Condition féminine Canada ne finance pas les services directs aux femmes. Veuillez communiquer avec une agente ou un agent du Programme de promotion de la femme pour vous assurer que votre proposition cadre avec ses objectifs et le thème du présent appel de propositions.

Évaluation des projets

On pourrait exiger que certains projets participent à une évaluation et à l’élaboration d’un cadre commun d’évaluation des besoins.

Les exigences de rapport et les échéanciers connexes seront déterminés une fois votre projet approuvé.

Financement offert et durée

Le Programme souhaitant favoriser les grands projets multipartites, il exige que les organismes collaborent afin de soumettre des demandes conjointes de financement. Veillez à ce que votre demande décrive comment les efforts de chacun des codemandeurs contribueront aux résultats du projet dans son ensemble.

Chaque demande devra être accompagnée d’une entente de partenariat signée par tous les codemandeurs. Celle-ci décrira :

  • la nature et la portée de la contribution de chacun (qui fait quoi);
  • une brève description de leur stratégie de collaboration (comment les codemandeurs travailleront ensemble), laquelle devra être précisée durant les premières phases de réalisation du projet;
  • le financement demandé par chacun des codemandeurs.

Le montant demandé doit tenir compte de la nature et de l’envergure du projet proposé. Par exemple, un projet ayant une portée pan canadienne pourrait demander un financement de l’ordre de 1,5 M$. Pour un projet ayant une portée régionale ou provinciale/territoriale, on devrait demander un financement qui correspond à l’envergure du projet proposé. La durée maximale du projet ne devrait pas excéder 36 mois.

Date de modification :