Marche à suivre

Avant de proposer une candidature, veuillez lire attentivement les instructions ci-après afin de mieux comprendre la marche à suivre et la documentation nécessaire. Assurez-vous de ne rien oublier en utilisant la liste de vérification.

Responsabilités des membres de la délégation canadienne

Les personnes choisies pour faire partie de la délégation canadienne à la 63e session de la Commission de la condition de la femme de l’ONU devront :

  • Participer aux réunions et séances d’information de la délégation canadienne;
  • Dans le cadre des travaux de la délégation canadienne, relayer le point de vue du monde associatif canadien en veillant à représenter les intérêts d’un éventail des groupes de femmes et d’autres organismes canadiens;
  • Conseiller la délégation dans les domaines d’expertise pour lesquels on les a choisies et contribuer à d’autres activités organisées par le Canada.
  • Assurer la liaison avec des organismes canadiens et d'autres représentantes et représentants du monde associatif durant la session de la Commission (notamment en participant aux réunions-bilans des organismes canadiens sur le déroulement des discussions);
  • Après la réunion, diffuser de l’information sur les résultats et organiser, s’il y a lieu, des activités de suivi;
  • Participer à une réunion-bilan présidée par la ministre de la Condition féminine pour offrir des commentaires et discuter des pratiques exemplaires.

Critères de mise en candidature

  • Connaissance générale des enjeux relatifs à l’égalité des sexes;
  • Expertise liée aux questions thématiques et institutionnelles qui seront abordées au cours de la 63e session de la Commission, notamment le filet de protection sociale, l’accès aux services publics, la durabilité des infrastructures au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles, ainsi que l’autonomisation des femmes en corrélation avec les enjeux de développement durable;
  • Expertise considérable concernant au moins un des domaines critiques du Programme d’action de Beijing;
  • Possibilité de diffuser de l’information et d’établir des liens avec d’autres organismes du monde associatif et la société civile;
  • Disponibilité pour assister à des rencontres préparatoires, s’il y a lieu;
  • Disponibilité pour assister aux réunions de la première semaine de la session.

Remarque

  • Condition féminine Canada veut s’assurer que les réalités et points de vue des représentantes et représentants du monde associatif sont représentatifs de la diversité canadienne. Nous invitons donc les candidates et candidats qui le jugent pertinent à fournir des renseignements sur leurs facteurs d’identité croisés (p. ex., identité de genre, orientation sexuelle, handicap, race ou ethnicité). Veuillez toutefois noter qu’il n’est pas obligatoire de le faire.
  • On choisira ces personnes en fonction de leur expérience professionnelle et de leurs qualifications.
  • Les personnes du monde associatif qui ont fait partie de la délégation canadienne officielle au cours des cinq dernières années ne sont pas admissibles, car Condition féminine Canada souhaite laisser la chance à d’autres personnes.

Les candidatures doivent être reçues au plus tard le 26 octobre 2018, à 17 h (HNE). Les dossiers de candidature incomplets ou reçus après la date et l’heure d’échéance seront automatiquement rejetés.

Proposez une candidature!

Pour de plus amples renseignements sur la Commission de la condition de la femme et la 63e session, visitez le site Web.

Date de modification :