Forum sur l’analyse comparative entre les sexes plus

Bannière pour le forum su l’analyse comparative entre les sexes plus

Le Forum sur l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) a eu lieu les 21 et 22 novembre à Ottawa. Il réunissait plus de 300 participantes et participants de tous les ordres de gouvernement et de la société civile. Les discussions ont porté sur les moyens d’augmenter l’efficacité de l’ACS+ afin qu’elle puisse continuer à faire avancer l’égalité des sexes et contribuer à réaliser des changements permanents au sein dans la société canadienne.

À propos

Renseignements généraux au sujet du tout premier Forum sur l’ACS+.

Collaborer

On vous invite à prendre part à la conversation avant, pendant et après le Forum.

Participez à la conversation

#ForumACS+

Visioner

L'ACS+ appliquée à la prévention et au traitement des commotions cérébrales

TEXTE À L'ÉCRAN : « Nous savons très peu de choses sur les effets physiques des lésions cérébrales chez les femmes. » Dre Angela Colantonio

En matière de santé, il est important de tenir compte du sexe et du genre, le saviez-vous?

Pourtant, on oublie souvent de considérer leurs ramifications dans la recherche et l'élaboration des politiques, comme dans la pratique médicale. L'ACS+ — c'est-à-dire l'analyse comparative

ANIMATION : Un pupitre, puis un ordinateur de bureau affichant une icône médicale à l'écran apparaît. L'icône médicale se transforme ensuite en un livre.

TEXTE À L'ÉCRAN : SEXE
GENRE
RECHERCHE
POLITIQUES
PRATIQUE MÉDICALE

entre les sexes plus — est une méthode utilisée pour évaluer l'effet que les politiques gouvernementales pourraient avoir sur divers ensembles de personnes : femmes, hommes ou autres.

ANIMATION : Le logo de l'ACS+ apparaît et s'anime à l'écran. Un escalier à trois marches apparaît. Un personnage-allumette tenant un porte-document monte l'escalier. Au sommet de l'escalier, un autre personnage émerge du sol en tenant une canne. Un troisième personnage-allumette monte l'escalier. Un quatrième personnage pousse devant lui une poussette, puis s'arrête au bas de l'escalier et regarde vers son sommet.

TEXTE À L'ÉCRAN : MÉTHODE apparaît sur la contremarche de la marche supérieure.
Les mots SUR LES PERSONNES: FEMMES, HOMMES OU AUTRES apparaissent sur la contremarche de la marche du milieu.
Les mots EFFET DES POLITIQUES GOUVERNEMENTALES apparaissent sur la contremarche de la marche inférieure.

Il s'agit d'une analyse intersectionnelle qui tient compte du sexe et du genre, mais aussi d'autres facteurs identitaires comme l'origine ethnique, la religion, l'âge ou le fait de vivre avec un handicap.

ANIMATION : La caméra bascule vers l'image d'une tablette électronique sur un pupitre. Une main allume la tablette. Le signe plus apparaît à l'écran de la tablette. Plusieurs lignes en rayonnent et s'entrecroisent. Les mots « Sexe » et « Genre » apparaissent sur la barre horizontale du signe « + ».

TEXTE À L'ÉCRAN : Les mots suivants s'envolent du centre du signe plus: ANALYSE INTERSECTIONNELLE et FACTEURS IDENTITAIRES

ANIMATION : Quatre nouvelles lignes sont ajoutées au signe plus pour en faire une roue. Chaque rayon de la roue porte un mot différent, soit : origine ethnique, religion, âge, handicap, géographie, culture, revenu, orientation sexuelle, scolarité et race.

Nous avons appliqué l'ACS+ aux commotions cérébrales, un traumatisme qui touche le cerveau.

ANIMATION : La main balaye l'écran de la tablette. L'icône d'un cerveau apparaît; on y voit une zone blessée du cerveau qui pulse et brille.

TEXTE À L'ÉCRAN : TRAUMATISME AU CERVEAU

Les personnes de tous âges et de tous les milieux, sans distinction, peuvent subir une commotion cérébrale, mais la manière dont elles vont vivre cette expérience dépendra

ANIMATION : La main balaye la tablette une fois de plus. Une icône de calendrier animée apparaît pour représenter l'âge et un globe terrestre animé apparaît à côté pour représenter les milieux.

TEXTE À L'ÉCRAN : PERSONNES DE TOUS ÂGES ET MILIEUX

de plusieurs facteurs d'identité. Examinons comment l'ACS+ pourrait nous aider à améliorer

ANIMATION : La caméra bascule vers une image de face de l'ordinateur de bureau. À l'écran, l'icône d'un cerveau blessé apparaît à l'intérieur de la silhouette de la tête et les pièces d'un casse-tête forment la silhouette d'une tête. Les pièces du casse-tête disparaissent.

TEXTE À L'ÉCRAN : MANIÈRE DE VIVRE CETTE EXPÉRIENCE
PLUSIEURS FACTEURS D'IDENTITÉ

la prévention et le traitement des commotions cérébrales.

ANIMATION : Le logo de l'ACS+ apparaît sur une lentille, qui se dédouble pour en former deux lentilles, côte à côte. Le mot PRÉVENTION apparaît sur l'une et le mot TRAITEMENT sur l'autre.

TEXTE À L'ÉCRAN : L'ACS+ PEUT AMÉLIORER

Considérons premièrement le sexe, c'est-à-dire les différences biologiques et physiologiques.

ANIMATION : Une boîte contenant le mot SEXE apparaît et 6 icônes apparaissent autour d'elle. Les six icônes sont : des brins d'ADN, un cerveau, des molécules, des poumons, une tête et un cœur.

On a constaté qu'après une commotion cérébrale, les femmes éprouvent des symptômes plus nombreux. Comparativement aux hommes, elles présentent aussi des temps de réaction plus longs et leurs capacités cognitives sont plus gravement atteintes. Pourtant, on sait

ANIMATION : Un personnage-allumette de femme apparaît; sa tête renferme l'icône de cerveau blessé. Une flèche montante apparaît à côté des mots SYMPTÔMES PLUS NOMBREUX. Une flèche descendante apparaît à côté des mots TEMPS DE RÉACTION PLUS LONGS. Une autre flèche descendante apparaît à côté des mots CAPACITÉS COGNITIVES PLUS GRAVEMENT ATTEINTES, qui glissent vers le bas de la flèche.

très peu de choses des effets que produisent les lésions cérébrales dans le corps féminin.

Les études médicales ont, jusqu'ici, été réalisées sur des animaux mâles, sans envisager expressément la possibilité de différences entre les sexes. Toutefois, grâce à l'ACS+, de plus en plus d'études incluent des sujets mâles et des sujets femelles.

ANIMATION : La caméra bascule et revient à la tablette sur le pupitre. Une main allume la tablette. L'icône d'une souris dans le symbole masculin apparaît. Le symbole « & » et le personnage-allumette d'un homme apparaissent à côté de la souris. Le logo de l'ACS+ apparaît au-dessus de la tablette. Apparaissent ensuite l'icône d'une souris dans le symbole féminin et le personnage-allumette d'une femme.

TEXTE À L'ÉCRAN : EFFETS DES LÉSIONS CÉRÉBRALES DANS LE CORPS FÉMININ
ÉTUDES RÉALISÉES SUR DES ANIMAUX MÂLES
ÉTUDES MÉDICALES
INCLUANT DES SUJETS MÂLES ET FEMELLES

Le genre quant à lui, renvoie aux rôles, aux comportements, aux expressions et aux identités d'origine sociale des gens. Le genre compte pour beaucoup dans le mode de vie

ANIMATION : La main balaye l'écran de la tablette. Un personnage-allumette apparaît au milieu de l'écran, puis d'autres apparaissent.

TEXTE À L'ÉCRAN : Le mot GENRE apparaît dans une boîte. Les mots suivants apparaissent autour de la boîte : RENVOIE AUX RÔLES, COMPORTEMENTS, EXPRESSIONS, IDENTITÉS

et les comportements à risque; ainsi, comparés aux femmes, les hommes ont généralement une prédisposition plus grande aux blessures, comme les commotions cérébrales. Toutefois,

ANIMATION : Le personnage-allumette du milieu reste à l'écran de la tablette pendant qu'une icône apparaît à sa gauche, puis une autre à sa droite : la première montre un casque de hockey; la seconde, un point d'exclamation pour représenter le risque.

TEXTE À L'ÉCRAN : MODE DE VIE ET COMPORTEMENTS À RISQUE
PRÉDISPOSITION
BLESSURES
COMMOTIONS CÉRÉBRALES

on croit qu'une forte proportion des femmes qui frappent à la porte des refuges et des maisons de transition ont subi une commotion cérébrale — jusqu'à un tiers d'entre elles selon une estimation conservatrice. L'ACS+ permet de tenir compte des effets

ANIMATION : Une feuille de papier atterrit sur le pupitre. Neuf personnages-allumettes féminins y apparaissent. L'aiguille d'une jauge de niveau vient s'y superposer et avance progressivement, tandis que les trois premiers personnages et la moitié du quatrième se remplissent et qu'apparaît dans chacun l'icône d'un cerveau blessé.

TEXTE À L'ÉCRAN : UNE FORTE PROPORTION DES FEMMES
COMMOTION CÉRÉBRALE

du genre sur l'incidence des commotions cérébrales et sur le rétablissement.

ANIMATION : Une autre feuille de papier atterrit sur le pupitre; on y voit le personnage-allumette d'une femme en train de subir un examen par IRM.

TEXTE À L'ÉCRAN : EFFETS DU GENRE SUR L'INCIDENCE ET LE RÉTABLISSEMENT

Considérons maintenant les recoupements entre le sexe et l'âge, source de défis additionnels.

ANIMATION : Une autre feuille de papier atterrit sur le pupitre. Les pièces d'un casse-tête forment la silhouette d'une tête. Les mots SEXE et ÂGE sont écrits sur 2 des pièces du casse-tête.

C'est durant l'enfance et l'adolescence que les commotions cérébrales sont les plus fréquentes. L'incidence des commotions et leurs symptômes sont les mêmes pour les filles et les garçons en bas âge. À partir de la puberté, des différences commencent

ANIMATION : Une autre feuille de papier atterrit sur le pupitre. Les photos d'une fille, d'un garçon, d'un adolescent et d'une adolescente apparaissent sur la feuille. La caméra zoome sur les photos des enfants. Une barre horizontale renfermant le signe égal s'allonge à côté de chaque enfant. Les barres ont chacune la même longueur et un signe égal pour indiquer que les enfants de sexe masculin et féminin ont des taux de commotion cérébrale semblables.

TEXTE À L'ÉCRAN : ENFANCE
ADOLESCENCE
COMMOTIONS CÉRÉBRALES PLUS FRÉQUENTES
MÊME INCIDENCE CHEZ LES FILLES ET LES GARÇONS

à apparaître : les commotions deviennent progressivement plus fréquentes chez les femmes, qui voient leurs symptômes se différencier et devenir plus graves, tandis que leur temps de rétablissement s'allonge. Les differences entre les sexes s'estompent à nouveau après

ANIMATION : Les photos des deux ados remplacent celles des enfants. Une barre horizontale s'allonge à côté de l'une et l'autre photo, celle de l'adolescente s'étirant plus longuement que celle de l'adolescent pour indiquer que le taux de commotion cérébrale est plus élevé chez les adolescentes.

TEXTE À L'ÉCRAN : COMMOTIONS PLUS FRÉQUENTES CHEZ LES FEMMES
SYMPTÔMES DIFFÉRENTS ET PLUS GRAVES
TEMPS DE RÉTABLISSEMENT PLUS LONG

la ménopause. L'application de l'ACS+ à la recherche

ANIMATION : Deux photos d'adultes âgés, une femme et un homme, apparaissent avec des barres horizontales s'allongeant à côté de chacune. Ces deux barres sont de la même longueur l'une que l'autre, et elles sont plus courtes que celles des adolescents.

TEXTE À L'ÉCRAN : LES DIFFÉRENCES ENTRE LES SEXES S'ESTOMPENT À NOUVEAU

nous aidera à mieux comprendre les liens qui existent entre le sexe, le genre et les autres facteurs identitaires. Nous pourrons ainsi ajuster les politiques de santé et la formation offerte à ceux et celles qui œuvrent dans le domaine. Par exemple, les

ANIMATION : Une autre feuille de papier atterrit sur le pupitre. Le logo de l'ACS+ s'anime sur la feuille. Le logo de l'ACS+ s'affiche à l'écran. Tandis que le logo s'estompe, un nouveau signe d'addition apparaît en tournant sur lui-même. Plusieurs lignes en rayonnent et s'entrecroisent. Les mots « Sexe » et « Genre » apparaissent sur la barre horizontale du signe « + ». Quatre nouvelles lignes sont ajoutées au signe plus pour en faire une roue. Chacun des 10 rayons de la roue porte un terme différent : origine ethnique, religion, âge, handicap, géographie, culture, revenu, orientation sexuelle, scolarité et race.

TEXTE À L'ÉCRAN : AJUSTER LES POLITIQUES DE SANTÉ ET LA FORMATION

Instituts de recherche en santé du Canada demandent maintenant aux chercheuses et chercheurs qui sollicitent du financement d'indiquer s'ils ont intégré le sexe et le genre à leur modèle de recherche, et comment ils l'ont fait. Les Instituts s'assurent de cette façon que ces deux dimensions sont bien prises en compte dans les recherches

ANIMATION : La caméra bascule vers l'image d'une planchette à pince, sur laquelle les mots DEMANDE DE FINANCEMENT apparaissent à mesure qu'on remplit la demande. La caméra se tourne vers une pile de papier sur le pupitre. Le mot RECHERCHE apparaît sur la pile de papier.

TEXTE À L'ÉCRAN : INSTITUTS DE RECHERCHE EN SANTÉ DU CANADA
SEXE ET GENRE
MODÈLE DE RECHERCHE
DEUX DIMENSIONS PRISES EN COMPTE

qui portent sur la prévention, le diagnostic ou le traitement des commotions cérébrales dans les populations à risque, notamment les enfants, les adolescentes, les adolescents, les femmes et les personnes âgées dans toute leur diversité.

ANIMATION : La caméra bascule vers l'image de face de l'ordinateur de bureau. Trois flèches ascendantes apparaissent. Chacune renferme une icône représentant les thèmes suivants : prévention, diagnostic et traitement.

TEXTE À L'ÉCRAN : PRÉVENTION, DIAGNOSTIC OU TRAITEMENT DES COMMOTIONS CÉRÉBRALES

ANIMATION : Des photos de toutes sortes de personnes apparaissent à l'écran.

TEXTE À L'ÉCRAN : ENFANTS, ADOLESCENTES, ADOLESCENTS, FEMMES ET PERSONNES ÂGÉES

Ce que nous apprenons sur le rôle du sexe, du genre et de l'âge dans la prévention et la gestion des commotions cérébrales pourrait servir plus tard dans d'autres domaines, dont la sécurité, la violence fondée sur le sexe et la prévention ou le

ANIMATION : L'icône d'un cerveau apparaît; on y voit une zone blessée du cerveau qui pulse et brille tandis que des mots de la narration apparaissent et l'entourent.

TEXTE À L'ÉCRAN : RÔLE DU SEXE, DU GENRE ET DE L'ÂGE
SEXE
GENRE
ÂGE
PRÉVENTION
COMMOTIONS CÉRÉBRALES
SENSIBILISATION ET PRÉVENTION

traitement des blessures sportives et de certaines maladies. Utiliser l'ACS+ pour examiner

ANIMATION : On voit apparaître quatre icônes représentant les thèmes suivants : sécurité, violence fondée sur le sexe, blessures sportives et maladie.

TEXTE À L'ÉCRAN : SÉCURITÉ, VIOLENCE FONDÉE SUR LE SEXE, BLESSURES SPORTIVES ET MALADIES

les facteurs identitaires de diverses populations, c'est s'assurer de réaliser des initiatives qui sont efficaces et inclusives.

ANIMATION : Un personnage-allumette apparaît à l'intérieur d'un cercle autour duquel gravitent plusieurs lignes en se recoupant. Le logo de l'ACS+ s'affiche ensuite.

TEXTE À L'ÉCRAN : FACTEURS IDENTITAIRES
DIVERSES POPULATIONS
EFFICACES ET INCLUSIVES

Visitez le site de Condition féminine Canada et consultez l'outil de travail « Démystifier l'ACS+ » dans GCpédia. De plus amples renseignements sont offerts sur demande aux personnes de l'extérieur de la fonction publique du Canada.

TEXTE À L'ÉCRAN : VISIT
VISITEZ LE SITE
FEMMES.GC.CA
#ACSPLUS #GBAPLUS

TEXTE À L'ÉCRAN : Droits d'auteur Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par la ministre de la Condition féminine du Canada, 2018

TEXTE À L'ÉCRAN : Le mot-symbole « Canada » au-dessus duquel flotte le drapeau canadien

Date de modification :