L’ACS+ : Au-delà du sexe et du genre

L’ACS+ : Au-delà du sexe et du genre - Transcription

S’il vous est arrivé de manquer de compréhension envers une autre personne, on vous a probablement
dit : « Mets-toi donc dans sa peau! »

Bien sûr, on ne change pas de peau comme on change de chemise…

Mais à défaut de pouvoir changer de peau, il y a l’analyse comparative entre les sexes
plus - l’ACS+.

L’ACS+ sert à déterminer l’effet que pourrait avoir votre initiative sur différents
groupes de personnes.

Alors, comment cela fonctionne-t-il?

Faire une analyse comparative entre les sexes consiste à rassembler de l’information
sur la façon dont certains groupes peuvent vivre différemment la même situation,
ou quels effets pourraient avoir sur eux tel ou tel changement aux politiques, aux programmes
et aux services.

C’est l’occasion pour vous de cerner les risques et les possibilités entourant votre
initiative quand vous la concevez… et de formuler des stratégies d’atténuation
en conséquence.

Commençons par le commencement. Qu’est-ce qui vous définit? Votre âge? Votre origine
ethnique? L’endroit où vous vivez?

C’est tout cela et plus encore. Voilà ce qu’on appelle des facteurs identitaires.

Le sexe et le genre, deux d’entre eux, sont à la base de l’A-C-S-plus. Les termes « sexe »
et « genre » sont souvent utilisés de manière interchangeable, bien qu’il s’agisse
de concepts différents.

Le sexe, qui désigne un ensemble d’attributs biologiques, est associé à des caractéristiques
physiques et physiologiques.

Il renvoie d’ordinaire à la notion de femme ou d’homme, mais les attributs biologiques
et leur expression varient.

Le genre, quant à lui, renvoie aux rôles, aux comportements, aux expressions et aux
identités d’origine sociale des gens.

Le genre contribue à définir la perception qu’ont les gens d’eux-mêmes et d’autrui,
de même que leur façon d’agir et d’interagir.

Il peut même influencer la répartition du pouvoir et des ressources au sein d’une
société.

De multiples facteurs se recoupent pour définir notre identité.

C’est ce qu’on appelle l’intersectionalité.

Le « plus » signifie que l’analyse comparative entre les sexes plus va au-delà des notions
du sexe et du genre et qu’elle s’intéresse à leur recoupement avec d’autres facteurs
d’identité, comme la race, l’ethnicité, la religion, l’âge ou le fait d’avoir
une déficience physique ou intellectuelle.

Utilisez l’A-C-S-plus pour examiner tous les facteurs d’identité qui se recoupent
d’un groupe de personnes à l’autre pour formuler, réaliser et évaluer vos initiatives dans le cadre d’une démarche plus inclusive.

Visitez le site de Condition féminine Canada et consultez l’outil de travail Démystifier
l’ACS+ sur GCpédia.

Les personnes à l’extérieur de la fonction publique du Canada peuvent communiquer avec
nous pour obtenir plus de renseignements.

Date de modification :