Vos #GestesComptent

Pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, nous devons combattre la culture qui l’alimente. Lorsque nous prenons conscience que le sexisme et la misogynie trouvent leur source dans notre culture et que la violence faite aux femmes et aux filles en découle, nous détenons alors la clé pour changer les choses.

Nous avons le pouvoir de dire « non » au sexisme ordinaire et de défendre les intérêts des femmes et des filles. Dire « non » au sexisme, ce peut être aussi simple que de faire le choix d’éviter tout contenu médiatique sexiste ou aussi fondamental que d’expliquer à nos enfants la notion de consentement.

Plus important encore, nous pouvons prendre la parole pour aider nos amies et amis ainsi que les membres de notre famille à faire la même prise de conscience.

Au cours des 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe, aidez-nous à montrer aux Canadiennes et aux Canadiens que vos #GestesComptent. Aidez-nous à mettre en évidence le lien qui existe entre le sexisme ordinaire et la violence fondée sur le sexe. Tirez parti de vos réseaux sociaux en ligne pour lancer la conversation, par exemple en diffusant nos vignettes. Aidez-nous à changer les mentalités et à prévenir la violence contre les femmes et les filles.

Témoignez de votre engagement dans les réseaux sociaux en transmettant :

« Pensez-y... », le texte « Elle n’a vraiment pas le sens de l’humour. » est rayé et remplacé par « Y’a rien de drôle dans le fait de dévaloriser les femmes. »

Gazouilli suggéré : Les plaisanteries sexistes contribuent à un climat qui favorise la violence fondée sur le sexe. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Sa jupe est beaucoup trop courte – elle aime attirer les regards. » est rayé et remplacé par « Ses choix vestimentaires ne vous regardent pas. »

Gazouilli suggéré : Violence sexuelle : la faute ne revient pas à la victime! Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « C’est juste un compliment. » est rayé et remplacé par « Siffler une femme, ce n’est pas la complimenter; c’est la harceler. »

Gazouilli suggéré : Les commentaires et les gestes indésirables sont une forme de violence. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Tu sais que les hommes parlent comme ça. » est rayé et remplacé par « Personne ne devrait émettre de commentaires sexistes. »

Gazouilli suggéré : Les remarques sexistes, homophobes et transphobes favorisent la violence fondée sur le sexe. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Ce n’est qu’une chanson. Il ne faut pas s’arrêter à chaque mot. » est rayé et remplacé par « La culture populaire contribue à banaliser le sexisme. Il n’y a pourtant rien de banal. »

Gazouilli suggéré : Les médias peut déformer notre perception et favoriser des attitudes qui mènent à la violence sexiste. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Si vous n’aimez pas ce qu’on dit dans les forums en lignes, n’y allez pas. » est rayé et remplacé par « Les propos injurieux sont toujours déplacés. N’importe où. »

Gazouilli suggéré : Menaces, violence et traque en ligne ont des conséquences réelles. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Il l’a coincée dans l’autobus, mais je n’ai pas voulu m’en mêler. » est rayé et remplacé par « J’ai dit au chauffeur de l’autobus qu’elle avait besoin d’aide. »

Gazouilli suggéré : Les petits gestes peuvent faire une grande différence dans la lutte contre la violence fondée sur le sexe. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Il ne la lâchait pas, mais tout le monde a fait comme si de rien n’était, alors j’ai continué à lire. » est rayé et remplacé par « Je lui ai demandé si tout allait bien. »

Gazouilli suggéré : Tant que les gens bien continueront à ne rien faire, la violence fondée sur le sexe continuera d’exister. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Je sais que c’est un jeu vidéo violent et sexiste, mais je l’ai quand même acheté à mon fils. Il sait distinguer le bien du mal. » est rayé et remplacé par « J’ai refusé et je lui ai expliqué que la violence contre les femmes n’était pas un jeu. »

Gazouilli suggéré : Il ne faut pas considérer comme normale la violence fondée sur le sexe. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Je sais qu’il ne me voulait aucun mal, alors j’ai décidé d’en rire. » est rayé et remplacé par « Je lui ai dit que le harcèlement sexuel, c’est sérieux. »

Gazouilli suggéré : Pour mettre fin à la violence sexiste, il faut commencer par dénoncer ce qui peut nous paraître « ordinaire ». Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « J’ai vu qu’elle était soule au bar, mais je me suis dit qu’elle était capable de s’arranger. » est rayé et remplacé par « J’ai vérifié qu’elle avait quelqu’un pour la raccompagner à la maison en toute sécurité. »

Gazouilli suggéré : La vraie force, c’est de prendre soin des gens autour de nous. Mettons fin à la violence fondée sur le sexe. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « J’ai bien vu qu’elle était en colère quand il l’a attrapée, mais je ne savais pas quoi faire. » est rayé et remplacé par « J’ai appelé le 911 et j’ai attendu que la police arrive pour m’en aller. »

Gazouilli suggéré : Mettre fin à la violence fondée sur le sexe, c’est possible — si nous choisissions de ne plus détourner le regard. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « C’était mal de partager ces photos là, mais je m’en fou : j’étais en colère. » est rayé et remplacé par « J’ai supprimé les photos et j’ai dit à la personne qui me les avait envoyées d’arrêter. »

Gazouilli suggéré : Le respect est la première étape pour mettre fin à la violence sexiste. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Elle n’a pas dit non. » est rayé et remplacé par « Elle ne semblait pas sûre, alors j’ai fait marche arrière. »

Gazouilli suggéré : Le consentement implique la communication continue. Demandez, écoutez et portez attention aux signaux non verbaux. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Elle devrait savoir qu’une femme ne s’aventure pas seule dehors la nuit. » est rayé et remplacé par « Vivre sa vie sans être victime de violence est un droit fondamental. En tout lieu. En tout temps. »

Gazouilli suggéré : La violence fondée sur le sexe n’est jamais acceptable – peu importe l’heure du jour ou de la nuit. Vos #GestesComptent

« Pensez-y... », le texte « Les femmes doivent être prudente, se méfier des étrangers et suivre des cours d’autodéfense. » est rayé et remplacé par « Ce n’est pas la faute de la femme quand un homme se comporte mal avec elle. »

Gazouilli suggéré : En matière de violence sexuelle, la seule personne à blâmer est celle qui a commis l’agression. Vos #GestesComptent

Date modified: